Souplesse mentale, hypnose et méditation

l'éloge de la souplesseL’ELOGE DE LA SOUPLESSE, LA RECONQUETE DE SOI PAR L’HYPNOSE ET LA MEDITATION
La souplesse physique est synonyme de jeunesse, de vigueur et de longévité. Pourquoi alors ne pas considérer la souplesse mentale comme une valeur et non pas une faiblesse. Corinne Van Loey dans Eloge de la souplesse, la reconquête de soi par l’hypnose et la méditation souhaite justement réconcilier le lecteur avec sa vie. En détails sur Terre de Mystères.

  • Souplesse physique et jeunesse

Notre ami ostéopathe nous l’explique à chaque séance : ce qui est signe de l’âge avancé, du temps qui passe, c’est la perte de souplesse des tissus.
C’est vrai pour le règne animal : la vieillesse provoque une perte de souplesse au niveau de l’ensemble de l’organisme, la rigidité devenant peu à peu symbole de mort.
Pour le règne végétal, nous pensons tous à la fable de Jean de la Fontaine, le Chêne et le Roseau.
Qu’en est-il de la rigidité du mental ?


L’Eloge de la souplesse
  • Souplesse mentale et bonheur de vivre

N’y aurait-il donc pas aussi un lien fort entre la souplesse mentale et la capacité à vivre heureux.
Si l’esprit s’est figé à un moment donné sur une situation bouleversante, la personne se sent bloquée dans une immobilité l’empêchant de voir le monde et sa vie de manière positive.
Impossible de changer de point de vue.
Un ancrage, sans mauvaise volonté d’ailleurs, interdit toute souplesse.
Les défis du quotidien ne peuvent plus être relevés.
Le passé est pris pour le présent.
La réalité est une « créalité » créée par l’esprit rigidifié dans ses ancrages néfastes.
La vie devient un calvaire.
Le bonheur de vivre n’apparait plus du tout possible ni envisageable pour la personne victime de cette rigidité « morbide ».

  • Souplesse par l’hypnose et la méditation

L’auteur propose dans son livre de desserrer tous ces freins, de faire sauter les croyances limitantes, en utilisant :
- La méditation
- L’hypnose.
Le Hara, centre vital pour les Japonais situé au niveau du ventre, serait le point de stabilité de l’humain.
Stabilité au sens de verticalité, de tenue posturale.
Stabilité au sens d’équilibre symbolique aussi : un bon ancrage à la base (ventre) permet un bon développement du sommet (pensée du cerveau).
Un arbre ne peut pas développer son sommet correctement sans un bon enracinement.
Mais la personne ne sera prête à passer à l’action, à assouplir son esprit et sa vie, qu’à condition que la manque et l’insatisfaction soient assez forts pour provoquer le besoin de changement : la douleur devient insupportable et le sujet est alors prêt à bouger !
N’est-pas là une hypnose qui parle aux tripes ?

Pour aller plus loin, vous pouvez lire Eloge de la souplesse, la reconquête de soi par l’hypnose et la méditation.

A LIRE AUSSI :

La Polarité : vos mains guérissent
L'esprit guérisseur du corps
Osez la colère qui guérit : la colère revisitée par l'hypnos...
Hypnose : le secret du bonheur
Chamanisme et guérison énergétique
La main en médecine traditionnelle chinoise
8 pratiques spirituelles pour transformer votre vie
Comment purifier et revitaliser l'eau
Possessions et maladies Karmiques : diagnostiquer et soigner...
EFT clinique : protocoles de traitement pour praticiens
Les 16 grands types de personnalites, MBTI niveau II
L'art et la pratique spirituelle du REIKI
Les lois de la nature dictent les lois du développement pers...
Utilisation de la musique en développement personnel
Pouls chinois et bilans énergétiques
Un manuel pratique de Moxibustion
l'Hypnose pour développer votre potentiel
Techniques de respiration : Dynamique du Souffle
Qi Gong : un livre de référence pour les exercices énergétiq...
La voie interne de l'art martial
Réflexologie faciale : traitement en Dien Chan