Utilisation de la musique en développement personnel

le son des vibrations : musique en développement personnel

UTILISATION DE LA MUSIQUE EN DÉVELOPPEMENT PERSONNEL

On sait de longue date que la musique peut agir sur nos émotions.
D’ailleurs, c’est certainement sa première raison d’être. Pourquoi écoutons nous de la musique si ce n’est pas pour nous faire plaisir ? Mais la musique peut aussi avoir un effet destructif. L’influence de la musique et des sons, en détails sur Terre de Mystères.

Quelques expérience connues sur l’influence des sons

Nous avons tous entendu parlé des serres agricoles ou des fleurs dont la croissance est stimulée par la diffusion de musique classique.
En fait, des dizaines d’expériences de ce type on été réalisées par des dizaines de chercheurs.
Le volume sonore, le rythme, la durée d’exposition ont été étudiés sur des graines ou des plantes et les résultats sont stupéfiants !
Selon les expériences, on a identifié des musiques qui attiraient la plante vers les hauts parleurs, d’autres qui repoussaient la plante. Certaines musiques arrivent à tuer certaines plantes et certaines semences. D’autres encore parviennent à stimuler la croissance.
On a souvent tendance à croire que la musique classique est plus bénéfique que les musiques modernes. C’est effectivement souvent le cas. Mais ce n’est pas une règle absolue. Certaines musiques classiques, même parmi les plus belles, sont extrêmement néfastes.

Le chamanisme et les sons

Depuis des millénaires, sur tous les continents, les chamanes utilisent le tambour pour induire des états de conscience modifiée.
Le simple fait d’être exposé au son d’un tambour, frappé selon un rythme précis, suffit à mettre notre cerveau dans une sorte d’état hypnotique qui permet d’accéder à des ressources difficilement accessibles par un autre biais, au point que le tambour a été banni par l’église catholique pendant plusieurs siècles.

La musique militaire et le tambour

Une autre démonstrations de la puissance des effet de la musique sur notre cerveau est l’utilisation de la musique dans des applications militaires.
On note trois applications principales :
- le tambour qui donne le rythme de la marche et qui est capable de faire marcher des troupes épuisées et de dépasser très largement leur capacité normale sans tambour,
- la galvanisation des hommes avant le combat : créer des ancrages puissants et supprimer la peur,
- induire la peur chez l’ennemi.

Les rythmes physiologiques et les sons

Les effets de la musique sur nos émotions sont, entre autres, explicables par un effet de synchronisation ou de résonance avec nos rythme biologiques.
Notre organisme est régit par un grand nombre de rythmes et de fréquences. Tous peuvent être affectés par les ondes ou des fréquences du même ordre.
Pour l’exemple, je parlerai uniquement des deux rythmes biologiques les plus facilement observables : le rythme de la respiration, assez lent, et le rythme cardiaque, plus rapide.
Ces deux rythmes sont très faciles à observer sur soi. Il suffit de se recueillir dans un endroit calme et d’écouter son corps.
Il n’y a rien de plus relaxant que de se concentrer sur sa respiration et ses battements de cœur.

La musique qui nous fait du bien

Quand une musique imite le rythme de la respiration et des battements du cœur, elle est immédiatement relaxante et perçue comme porteuse de joie et d’espoir. C’est notamment le cas de beaucoup de morceaux composés par Mozart :




Il suffit de quelques secondes d’écoute pour être rempli d’espoir et visualiser des images de nature apaisante.

La musique qui nous fait du mal

A l’inverse, quand le rythme d’une musique contrarie nos rythmes naturel, on a immédiatement un sentiment de malaise qui est induit. On le retrouve dans beaucoup de musiques modernes mais aussi dans beaucoup de musiques classiques. Notamment dans certains plus beaux morceaux de Beethoven :




Quelques secondes de cette magnifique musique suffisent à induire un sentiment de malaise. On sent bien que quelque chose de grave est en train de se passer.

Les sons, les fréquences et le message porté par la musique

Le rythme de la musique est du même ordre que celui de la respiration et du battement cardiaque.
A une fréquence plus élevée, la fréquence des notes et des sons en général peut interférer avec d’autres rythmes biologiques. De la même manière, les paroles qui accompagnent la musique peuvent implanter profondément des pensées positives ou négatives dans notre cerveau.


Le son des vibrations : influence des sons et de la musique sur la santé et le développement personnel

Un bon ouvrage pour comprendre que la musique et les sons agissent sur nous et nos émotions

Si le sujet vous intéresse, je conseille un excellent ouvrage qui traite le sujet en profondeur : « Le son des vibrations, Influences des sons et de la musique sur la santé et le développement personnel » de Emmanuel Comte.
Je trouve ce livre excellent.
Je regrette simplement la prise de position de l’auteur en fin d’ouvrage sur des opinions que je ne partage pas. Notamment la défense des Pussy Riots, l’attaque de la Marseillaise et la négation du phénomène de Blasphème.

A LIRE AUSSI :