Comment devenir chaman

devenir chaman, john creek

COMMENT DEVENIR CHAMAN

Peut-on devenir chaman ? Peut-on devenir chaman sans être né fils ou fille de chaman, sans faire partie d’une tribu pratiquant le chamanisme, sans être initié par un chaman ?
Peut-on devenir chaman par l’étude et la pratique personnelle ?
John Creek nous guide dans ce sens dans Devenir Chaman, en détails sur Terre de Mystères.

Outre une méthode, des principes, des exercices et des cérémonies, voici quelques notions très intéressantes que j’ai trouvées dans l’ouvrage. Ce sont des principes qui rejoignent particulièrement ma propre vision des choses.


Devenir Chaman, un livre de référence

Qu’est-ce qu’un chaman ?

Il harmonise les relations entre le corps et l’esprit. Il aide à l’équilibrage entre l’individu et son environnement, entre les individus, entre l’esprit et la matière. John Creek le définit comme le lien entre l’homme ordinaire et les dieux, entre l’humain et les forces du cosmos.
Un chaman est un guérisseur.

La méditation du chaman

La méditation chamanique est naturellement l’action de penser de façon continue et profonde. Pendant la méditation chamanique, pas de vide, pas de néant, mais l’attention est concentrée pendant une certaine période sur un sujet donné. Cette concentration, selon la philosophie chamanique, permet de canaliser l’énergie de l’univers et la matérialisation de l’objet de la concentration : attentes, désirs.

Le chaman et la notion de karma

Il y a une notion qui me plait en chamanisme (parmi beaucoup d’autres d’ailleurs ;-) ) : vous n’êtes pas ce que vous êtes à cause de votre passé, pas de notion de karma ! Ce sont vos croyances, vos décisions, et vos actions qui conditionnent ce que vous êtes et ce que vous avez aujourd’hui.

Le chaman et l’amour

Pour un chaman, l’amour ne peut exister que si l’on est heureux avec l’objet de cet amour, que ce soit une personne, un endroit, un objet. Le bonheur provient de l’amour ressenti à propos de cet élément. La peur, le doute et la colère qui provient de cet élément provoquent le malheur.

Le chamanisme et la notion de subconscient

Notre subconscient est vivant, conscient et sensible. Si nous nous critiquons, il le perçoit et provoque une contraction, musculaire par exemple sous forme de stress. Cela peut causer des maladies, des accidents car la conscience, la mémoire et le flot énergétique sont perturbés.
L’habitude de se critiquer causera ces dommages.
A l’inverse, se complimenter relâche les muscles, accroît la conscience, la force, le flot énergétique, la mémoire, bref permet de se sentir mieux.
Mais attention, une critique sur autre chose que vous est aussi perçu comme une critique personnelle par le subconscient qui ne fera pas la différence entre soi et les autres. Les compliments, même sur un objet extérieur à vous, aura un effet positif pour vous.
Un autre principe important est que l’attention portée sur un élément provoque un afflux d’énergie vers cet élément : ce que vous critiquez sera rendu plus fort.

Où se situe le pouvoir du chaman ?

Contrairement à d’autres religions, le pouvoir du chaman n’appartient pas aux dieux. Le vrai pouvoir en chamanisme provient de notre corps, de notre esprit, de notre conscient.
En pratique, rien ne nous arrive sans que l’on y participe : nous attirons les évènements de notre vie par nos croyances, nos peurs, nos désirs et nos attentes.

Des cérémonies chamaniques détaillées

Vous trouverez notamment dans l’ouvrage :
- La procédure complète pour rentrer en contact avec votre animal totem. C’est d’ailleurs selon cette même procédure que j’ai rencontré mon animal totem et mon guide lors d’une cérémonie chamanique avec tambour
- L’initiation symbolique chamanique : avec destruction de ce qui est ancien et création de ce que doit être nouveau
- La sweat lodge : ou sauna rituel.

La vision de l’humain selon les indiens Navajo

Je voulais vous faire part de la vision qu’ont les indiens Navajo de l’humain, une vision que j’ai trouvée particulièrement pertinente? D’ailleurs elle rejoint les dernières découvertes scientifiques sur les trois zones du corps où l’on retrouve des neurones.
Il y a, selon les Navajos, trois types d’humains selon leur façon de réagir face à une situation :
- Ceux qui réagissent avec leur tête : ils sont régis par les pensées
- Ceux qui réagissent avec leur cœur : ils sont régis par les émotions
- Ceux qui réagissent avec leurs entrailles : ils sont régis par l’action.

En conclusion, je vous conseille vivement de lire : Devenir chaman de John Creek.
Une lecture qui va vous passionner !!!
Et si vous voulez aller plus loin, regardez l’article sur l’autre livre de John Creek : Rituels et pratiques des Indiens d’Amérique.

A LIRE AUSSI :